Amarron par le bois de Cavaillon au départ de Brignoles

https://www.ibpindex.com/ibpindex/ibp_analisis_completo.php?REF=37523541952090&MOD=HKG&LAN=fr&REM=ffr&SMD=

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Amarron   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Amarron

Cliquez sur la trace pour télécharger le fichier GPX    

AmarronAmarronAmarron par le bois de Cavaillon au départ de Brignoles, est une rando sens horaire de 14 km et 860 m de dénivelé. Cet itinéraire se déroule en grande partie sur des terrains boisés typiques du Var. les sentiers ne sont pas toujours balisés ni visibles mais l’orientation est évidente.  Emploie d’un GPS conseillé, sur une partie importante de la randonnée. Itinéraire à parcourir de préférence en saison sèche. (la végétation dense et proche ainsi que le sol rocailleux voir rocheux peuvent vite devenir des handicaps par temps humide)

 Itinéraire routier vers le départ de la rando : Amarron par le bois de Cavaillon au départ de Brignoles

A Aix-en-Provence, prendre A8 jusqu’à sortie 35. Au premier Rond point prendre à droite sur DN 7 au deuxième Rond point prendre D 43 direction la Celle. 1.2 km après le Rond point prendre à droite Chemin de l’Amarron jusqu’au niveau du portail d’entrée de la carrière. Se garer sur un espace parking à droite.

Départ :

Direction le vallon d’Amarron.

Le point de départ de la randonnée est peu visible, il faut redescendre sur 50 m le chemin de l’Amarron. Il est là à droite en partie caché par la végétation. Surprise ! Il faut de suite traverser sur 4 à 5 m à gué, un cours d’eau. Aucune autre solution que de mettre les pieds dans une eau profonde d’au moins 30 cm. La sente qui traverse aussitôt une végétation dense et sur un sol rocheux, monte fort. Après 1 km et 120 m de dénivelé, nous rencontrons à droite le sentier qui sera celui du retour. Nous continuons encore sur 250 m jusqu’à atteindre une fourche.

Direction la crête d’Amarron

La sente de droite monte dans le vallon d’Amarron, nous avons préféré emprunter celle de gauche qui paraissait s’orienter vers un lieu moins ombragé. Bien que très agréable, cette variante qui apparaît sur la carte de notre GPS, se perd pour atteindre au point final un poste de chasse, au pied d’un grand pin. Il nous faudra broussailler un moment dans des bruyères hautes, denses et fleuries en ce mois de Novembre. Nous choisirons d’emprunter un sentier non indiqué sur la carte de notre GPS. Bon choix car il se transforme vite en petite piste forestière qui monte jusqu’à la sortie du vallon d’Amarron. Il nous faudra marcher encore 500 m dans un beau sous bois de chênes aux troncs couverts de mousse et de lichen avant de sortir sur les crêtes d’Amarron ensoleillées.

Boucle par le bois de Cavaillon

Après notre pose casse croute utilisé en partie à essayer de sécher nos vêtements, notre reco repart plein Est et à nouveau dans un sous bois ombragé et humide. C’est le vallon de Cavaillon qui descend de 290 m de dénivelé négatif et sur 2.5 km, de manière rectiligne. Au bas du vallon, pas d’autres solutions que de continuer sur la boucle à droite pour aller récupérer la piste DFCI qui aura au moins l’avantage d’être bien exposée au soleil. Les 2 km de piste sur 175 m de dénivelé nous font retrouver le sentier balisé bleu qui nous ramène sur le point de notre pose casse croute.

Retour

Sur les crêtes d’Amarron

Cette partie de la randonnée est la plus ensoleillée et où la vue porte le plus loin. Après 700 m sur la crête et 70 m de dénivelé, nous atteignons le point culminant de la randonnée qui est aussi le sommet de la crête d’Amarron. Le sommet de la montagne de la Loube est devant nous (environ 2 km à vol d’oiseau).

Descente dans le vallon de Candellon.

Cette partie sous le sommet d’Amarron est celle où la pente est la plus forte 500 m pour 140 m de dénivelé négatif.  Elle se termine sur une boucle à droite. De là l’itinéraire s’oriente plein Est et descend dans le vallon de Candelon. C’est la partie la plus sauvage de la randonnée et celle où les sentiers sont les moins visibles. Il faut bien garder l’œil sur le GPS pour ne pas manquer sa route. Plusieurs abris sous roche et les restes d’un mégalithe donnent à ce lieu une atmosphère étrange. Au milieu d’un bois encombré où les arbres et les cahots de bloc de roche sont couverts de mousse et de fougères.

Retour vers le vallon d’Amarron et point de départ.

Sous le mégalithe, le sentier descend encore un peu dans cette partie encombrée jusqu’à retrouver un sentier qui est en fait le lit d’un ruisseau asséché. Ce sentier bien que bien marqué, est constitué en partie de rochers ou gros cailloux typiques d’un lit de torrent. Il arrive sur le chemin emprunté à la montée et traverse donc encore à 2 reprises les passages à gué rencontrés à l’aller.

Cliquez ici pour voir la totalité des photos en grand format

Voir aussi dans le coin

MONTAGNE DE LA LOUBE AU DEPART DE LA ROQUEBRUSSANNE GORGES DU CARAMY LE GRAND CAP AU DEPART DE BELGENTIER LES DEUX BESSILLONS AU DEPART DE PONTEVES

Galerie Photo