Buoux, l’Aiguebrun, Sivergues, Fort de Buoux

Buoux

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Sivergues et le Fort de Buoux au départ de Buoux modif 2   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

                                                 Cliquez sur la trace pour télécharger le fichier GPX    

Buoux                                  Crêtes de l'âneBel itinéraire sens horaire sur le versant Nord Ouest du Grand Luberon. Le petit village de Buoux, la rive droite de l’Aiguebrun, la traversée du joli village de Sivergues et la visite du Fort de Buoux sont les points forts de cette randonnée.

                                    Départ

Le départ se fait sur le parking situé à la sortie du village à droite sous la D113, direction Apt. L’itinéraire emprunte de suite le GRP grand tour des Claparèdes à gauche en sortant du Parking. D’abord vous traversez le minuscule village de Buoux. Ensuite, tout en continuant sur le GRP vous vous dirigez plein Sud vers les falaises qui dominent le vallon de l’Aiguebrun. De toute évidence ces hautes falaises, n’ont pas été toujours stables. D’énormes chaos de rochers éboulés sont visibles lorsqu’on s’approche sur les quelques belvédères qui dominent l’Auberge des Seguins.

                                L’Aiguebrun

Enfin, après environ 1km, une vue dominante sur un habitat troglodytique blotti aux pieds des falaises, précède la descente vers l’Aiguebrun. Pour commencer, vous empruntez un vieux sentier caladé qui serpente jusqu’à atteindre la rive droite de la rivière. Il faut souligner que cette partie des berges de l’Aiguebrun est la plus sauvage, la plus dense en végétation et donc la plus belle. Par ailleurs, si vous prenez le temps d’observer, vous y découvrirez de véritables trésors. Il est vrai que les anciens savaient utiliser l’eau à bon escient. Par exemple, sont encore visibles de nombreux abris sous roches, vestiges d’habitations troglodytes et moulins en ruines. Après 2 km, vous sortez de cette végétation luxuriante pour traverser la rivière et attaquer la montée vers Sivergues.

                                  Sivergues

La caractéristique principale de ce village est d’être un ancien fief vaudois, situé en cul de sac. Sivergues est le point de départ de nombreuses randonnées. Prenez le temps de traverser l’unique rue de Sivergues avant d’entamer la montée sur le GR 911. En premier lieu, nous avions prévu d’éviter la partie de l‘itinéraire goudronné qui monte jusqu’à l’auberge du Castellas. Par ailleurs cette variante, nous permettait de visiter les ruines d’un château médiéval et d’une église du XII°. Bien qu’ayant cherché un passage, nous nous sommes rendus à l’évidence que le domaine était complètement clôturé.

                     Montée vers la traversée

 De ce fait, nous avons repris le GR direction les crêtes. Cependant, après 300 m nous avons trouvé un passage sur la droite, qui nous a permis de rallier notre itinéraire initial. Après le passage sur le domaine de Champs, nous avons commencé la partie la plus aléatoire de notre randonnée. Dans un premier temps, nous avons atteint la combe de Maoupas que nous avons descendue. Du bas de la combe, le but était d’aller atteindre le GR9 derrière une haute barre rocheuse. Un sentier assez large monte dans la forêt jusqu’à se réduire fortement et arrive devant un très ancien habitat troglodyte. En fait ce lieu est toujours occupé par une personne qui ne ferme pas sa porte mais demande de respecter le lieu. Le sentier qui continu, atteint assez rapidement le GR9, emprunté sur environ 600m.

                                Traversée  

Puis un sentier assez large quitte le GR direction plein Ouest vers le GR911. Les sentiers empruntés pendant cette traversée ne sont pas toujours bien marqués. En conséquence, l’emploi d’un GPS est très conseillé. Après avoir traversé le vallon du Colombier, l’itinéraire emprunte un sentier plus visible soutenu à plusieurs reprises par de vieux murs de pierre. Vous arrivez sur le GR911 qui descend des crêtes.

                     Fort de Buoux et retour

Il vous faut l’emprunter à droite direction le Fort de Buoux. Nous avons décidé de visiter ce haut lieu de l’histoire du Luberon. Il s’agit d’une variante qui vous fera parcourir 2 km aller retour + 110 m de dénivelé. Après la visite vous reprenez le GR911 que vous quittez à gauche après 300 m en direction du lit de l’Aiguebrun. Vous traversez la route goudronnée des Seguins pour atteindre et traverser la rivière. Il vous faudra faire un dernier effort (110 m de dénivelé et de passage en rocher) pour atteindre le haut de la falaise. Le dernier km parcourt le GR emprunté au départ jusqu’au parking.

                                      Cliquez ici pour voir la totalité des photos en grand format  

Voir aussi dans le coin

MOURRE NÈGRE PAR AURIBEAU AU DÉPART DE SAIGNON
BOUCLE AUTOUR DE SAIGNON
AURIBEAU PAR SIVERGUES ET LE VALLON DE L’AIGUE BRUN
CIRCUIT DE L’AIGUEBRUN AU DÉPART DE BUOUX
BOUCLE AUTOUR DE SIVERGUES

Galerie Photo 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives