Monts du Vaucluse Vaucluse

Ocres des Bruyères / Aiguier d’Auribeau depuis Villars

Ocres des Bruyères

Localisation de la rando sur Google Earth

Descriptif de la Randonnée

  Itinéraire

Ocres des Bruyères / Aiguier d’Auribeau depuis Villars, est une randonnée de 20 km et 670 m. Vous y rencontrerez des lieux privilégiés pour une randonnée aux centres d’intérêts variés. Pour commencer, le massif des ocres de la Bruyère. Au cœur d’une exploitation ocrière abandonnée. Puis, le joli et calme hameau des Grands Cléments situé au pied des contreforts des monts du Vaucluse. Au Nord du village, de nombreux petits sentiers montent dans une forêt composée principalement de chênes verts, blancs et d’Alep. Ils alternent avec les zones moins boisées de garrigues. Les 2 aiguiers ouverts d’Auribeau forment un site remarquable avec la grande dalle leur servant d’impluvium. L’itinéraire de retour commence au niveau du domaine d’Auribeau. pour rallier le village de Villars via Les Grands Cléments.

Itinéraire Routier

D’Aix-en-Provence prendre A51 jusqu’à sortie 14. Continuer sur D556 jusqu’au Rond-Point. Puis D561 par Puy Sainte-Réparade et Saint-Estève-Janson. Continuer et traverser à droite le pont de la Durance vers Cadenet. Continuer sur D 943 vers Lourmarin, puis combe de Lourmarin direction Apt. Au Rond-Point, continuer sur D943, direction Saint-Saturnin-Lès-apt. Rouler 4 km jusqu’à rencontrer la D 211 à droite. Continuer jusqu’à Villars, là prendre D 214 puis D179 jusqu’aux Grands Cléments. Se garer sur le parking situé à droite à l’entrée du village.

Départ 

Du village de Villars à la forêt des Bruyères

Du petit parking situé en bord de route sous l’Eglise, monter vers le centre du village. Prendre la rue des Ecoles, elle se dirige vite vers l’extérieur du village. Après 400 m vous arrivez sur un carrefour de routes. Au niveau d’un oratoire, prendre la route Goudronnée (GR9) direction Apt. Après 750 m, quitter le GR9 pour la route à gauche. marcher 500 m SE puis prendre à gauche un sentier qui entre en forêt. Passer devant un espace aménagé. Suivre le sentier balisé jaune et vert qui emprunte successivement un large chemin puis un sentier raviné. Il laisse apparaitre les racines des pins sur un sol de sable rouge. Après 700 m, vous arrivez devant le panneau : Trou des Américains 381 m. Continuer sur 1.2 km jusqu’au panneau : Les Bruyères 391.

Entre la Forêt de Bruyère et les anciennes carrières d’Ocre

De là, garder l’œil sur ma trace, elle vous guidera un moment hors des sentiers coupés par des clôtures. Il faut toutefois, tenir compte des propriétés privées qui jouxte ce lieu. Au point : N43° 55.218′ E5° 26.507′, une sente descend à gauche. Elle arrive sur les vestiges de ce qui devait être les installations de l’exploitation Ocrière.

Ocres des Bruyères / Les Anciennes carrières

Nombreux, en Provence, sont ceux qui ne connaissent que le Colorado Provençal, de Rustrel. Pourtant la région du Mont du Vaucluse, entre maquis et forêts, renferme au sein de ses collines, d’autres terres d’ocre à découvrir. Le massif des Ocres des Bruyères, est un lieu privilégié pour une randonnée. Au cœur d’une exploitation ocrière abandonnée, loin des secteurs connus. C’est un condensé de merveilles naturelles et de patrimoine rural. Au lieu-dit les Tapets, commence les pérégrinations le long des parois d’ocre qui marquent ce paysage. Elles sont en général le résultat de l’exploitation passée de l’ocre, à ciel ouvert. Puis de l’exploitation en galerie pratiquée jusqu’en 1955.

Ocres de Bruyères / Partie naturelle sauvage

En bout de falaise un chemin quitte un moment les Ocres de Bruyères pour partir plein Nord. Marcher 150 m sur un sentier bordé de genet, puis tourner dans une épingle à gauche. Le chemin revient plein Sud et rencontre à nouveau les Ocres dans une partie non exploitée. Quitter le chemin qui continue tout droit pour descendre dans un petit canyon. Il explose de couleurs multiples avec des nuances pouvant aller du jaune au rouge, en passant par le blanc ou le vert. Plus loin c’est un cirque étonnant. Où toutes ces nuances d’Ocre, sous un ciel bleu vierge de nuage sont mises en contraste avec le vert de la végétation avoisinante. Puis c’est une succession de butes étonnantes, sculptées par l’érosion.

Des Ocres de Bruyères au Hameau des Grands Cléments

A la sortie du canyon, l’itinéraire retrouve un sentier bien marqué. Il descend dans une forêt de pins et de chênes. Puis sort de la forêt et après 200 m, croise le GR6 au niveau du panneau : La Glaurivette 344 m. Marcher plein Nord et sur 750 m. vous êtes au lieu-dit : La Plaine. L’espace est occupé en grande partie par des vignes et par des enclos à chevaux. Puis traverser la D 179 et après 100 m, tourner à gauche. Continuer NO et sur 1 km entre les vignes avant d’arriver au pied du Hameau des Grands Cléments.

 

Le Hameau des Grands Cléments

Au pied du Hameau des Grands Cléments, l’itinéraire monte plein Nord. Il emprunte la rue de l’Eglise, passe entre de vieux murs de pierres sèches. Puis débouche sur la petite place, carrefour de ruelles. Un vieux lavoir adossé à un mur de maison, donne son nom à une ruelle adjacente : Rue des Bassins. Une vielle croix de fer sur son socle de pierre, s’expose fièrement devant une jolie maison aux volets bleu. C’est l’ancien presbytère. Ce calme et jolie hameau des Monts du Vaucluse mérite vraiment une visite vite réalisée.  

Entre Les Grands Cléments et la zone d’Ocre jaune

Du centre du village, prendre la rue qui laisse le Presbytère à gauche. sortir du village et marcher 100 m jusqu’au premier chemin à gauche. il se transforme vite en joli petit sentier. On peut y voir peu souvent, mais encore bien marqués, quelques points de peinture vert clair. Il monte plein Nord et traverse une végétation dense. On y rencontre, le chêne pubescent, le chêne vert, le buis et le pin d’Alep. Et des arbustes de garrigue haute comme le genévrier. Quant au sol, il est principalement couvert de graminées. Les clairières font place au romarin, au thym, à l’euphorbe, à la ciste et au chêne kermès. Puis au niveau du point : N43° 56.969′ E5° 26.000′ le sentier rencontre une piste. Marcher 100 m, puis emprunter le petit sentier à gauche. c’est le début d’une zone d’Ocre Jaune.

De la zone d’Ocre Jaune à l’Aiguier d’Auribeau

Le petit sentier qui monte à gauche traverse aussitôt une zone d’Ocre jaune. Et tout à coup, tout change. Il y a principalement des conifères (Pins noirs). Le sol de sable jaune se dérobe sous l’effet des pluies et des ravins se créent. Après 400 m, l’itinéraire quitte cette zone sableuse et retrouve une végétation semblable à la précédente. Marcher sur un petit sentier pendant 300 m avant de retrouver une large piste. La suivre sur 500 m avant de rencontrer un chemin qui part à droite. je l’ai parcouru en aller-retour pour visiter ce que je croyais être une borie. En fait c’était une vieille bâtisse isolée (digne d’intérêt). De retour sur la piste, prendre à droite et marcher 800 m plein Nord. Vous arrivez au niveau du panneau : Aiguier d’Auribeau 802 m.

l’Aiguier d’Auribeau

Peu avant le panneau : Aiguier d’Auribeau, existe encore les ruines qui sont certainement celles de la bâtisse du premier domaine d’Auribeau. Un chemin parallèle descend à gauche. Là, sur une dalle nue, servant d’impluvium, plusieurs bassins sont alimentés par des rigoles. Des auges creusées dans la pierre servaient à abreuver le bétail. La dalle également creusée en dents de scie, servit entre autres, à construire le clocher de l’Eglise de Villars. Les ruines d’une autre bâtisse beaucoup plus envahies par la végétation sont toujours présentes, derrière l’aiguier. Le sentier qui y mène est bien visible à la gauche de l’Aiguier.

Entre l’Aiguier et le domaine d’Auribeau

En quittant l’Aiguier d’Auribeau, reprendre le chemin d’arrivée. Sortir sur la piste, continuer en face et marcher 300 m jusqu’au niveau de grands pins qui la bordent. Là, obliquer à gauche et dans le premier virage, continuer en face. Suivre le chemin qui passe devant la première maison du domaine d’Auribeau. Elle est comme beaucoup d’ancienne ferme de cette région, entourée d’un mur. Il devait autrefois servir d’enclos de protection pour les animaux. Continuer sur le chemin qui descend plein Sud. Puis après 130 m tourner à gauche pour une visite en aller-retour vers la deuxième maison du Domaine d’Auribeau. Elle est plus ancienne, abandonnée mais a dû-être en son temps beaucoup plus importante. On peut encore y observer les ruines d’une distillerie de lavande.

Du Domaine d’Auribeau Aux Grands Cléments

La deuxième maison du Domaine d’Auribeau est centrée sur de grands champs de lavande. De là, la vue porte loin au Sud. La crête du Luberon coupe la vue sur l’horizon. Et la vallée du Calavon est souvent couverte de brume qui semble flotter entre Luberon et Monts du Vaucluse. De la maison, revenir sur la piste qui part SO. Après 300 m elle bifurque plein Sud et doit contourner par la droite une propriété privée. De là, commence une descente continue. Elle est parallèle à l’itinéraire de monté, et distante de seulement 500 m. Mais la végétation y est quelque peu différente. Les pistes, chemins et sentiers sont plus nombreux. Après 3.5 km et 475 m de dénivelé négatif elle arrive sur un chemin qui part à gauche vers le hameau des Grands Cléments.

Des Grands Cléments au point de départ

Après cette longue descente en forêt, l’itinéraire sort sur un chemin de terre Ocre. Prendre à droite pour commencer une descente à l’inclinaison beaucoup plus faible que précédemment. La piste s’oriente SO au milieu des vergers et des vignes jusqu’à traverser la D 179. Puis passe par le hameau Les Marchands. Là, la route qui est goudronnée depuis la traversée de la D 179, continue, et croise la D214. Après 400 m vous arrivez devant l’oratoire au bas du village de villard. De là, reprendre le même itinéraire qu’à l’aller jusqu’au point de départ.

Gallerie

Voir aussi dans le coin

4 Commentaires

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des dernières randos publiées
* indications demandées