Vires des Falaises de Baume Rousse et Etrave de la Baraque.

Vires

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Vires des Falaises de Baume Rousse et Etrave de la Baraque.   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici



Belvédère de l'étrave de la Baraque   

Latitude: 43° 47' 37"
Longitude: 5° 15' 02"

Description




Cliquez sur la trace pour télécharger le fichier GPX        

Vires    ViresVires des Falaises de Baume Rousse et Etrave de la Baraque est une randonnée de 8.5 km et 560 m de dénivelé qui culmine à 710 m. Cette courte boucle commence sur le parking de la forêt des cèdres. Elle emprunte les passages les plus sauvages du Petit Luberon. 3 reconnaissances nous ont été nécessaires pour ouvrir des passages et finaliser cette magnifique rando. Elle se décompose en 3 parties, la 1er : du parking jusqu’au plateau de Baume Rousse (très facile). La 2eme : du basculement sur le versant Sud jusqu’à la sortie sur les crêtes de la Baraque (très difficile). La 3eme: de la sortie sur les crêtes de la Baraque jusqu’au point de départ (très facile).

Itinéraire routier vers le départ de la rando : Vires des Falaises de Baume Rousse et Etrave de la Baraque.

D’Aix-en-Provence prendre A51 direction Pertuis jusqu’à sortie 15. Continuer vers Cadenet puis Lourmarin, Combe de Lourmarin sur D 943. Puis prendre D 36 direction Bonnieux. 1.5 km avant Bonnieux, prendre à gauche la route de la Forêt des Cèdres jusqu’au parking.

Départ vers les Vires Sauvages

Du parking de la Forêt des Cèdres jusqu’au basculement sur le versant Sud.

Du parking, prendre plein Ouest sur la route de la Forêt des Cèdres. Marcher env 1km avant de rencontrer à gauche une citerne. Descendre devant la citerne et continuer sur le sentier entre les buis. Marcher à nouveau 400 m avant de rencontrer à gauche un cairn. Ce cairn indique l’arrivée du sentier bleu qui monte de Font Scure. Prendre à droite pour rallier le sentier qui va suivre les falaises de la Roque des Bancs. Après 1 km passer devant les vestiges d’une ancienne bergerie sous roche. A gauche le sentier bleu descend vers Font Scure. Continuer tout droit jusqu’à ce que le sentier traverse quelques passages rocailleux montants. Vous arrivez sur le Plateau de Baume Rousse. Là les sentiers sont nombreux et les cairns également. Suivre la trace GPS qui vous mènera jusqu’au point de basculement sur le versant Sud.

Du point de basculement au Col de Pié Gros.

Le basculement nécessite à nouveau l’emploie du GPS. Il commence sur un petit ressaut rocheux. Les sentes présentes par la suite sont nombreuses. Bien qu’un chemin soit indiqué sur la carte, nous ne le trouverons pas complètement sur le terrain. Nous emprunterons au maximum les sentes visibles. Après 400 m nous quitterons à gauche la sente indiquée sur la carte. Nous descendrons SE pour rallier le Col de Pié Gros à vue. Puis élaguerons un passage encombré par la végétation. Par chance, nous trouverons un peu plus bas, un sentier bien marqué mais non indiqué sur la carte. Nous l’emprunterons jusqu’à rencontrer un talweg  boisé. Là, nous y mettrons quelques points de peinture bleue. Ils facilitent un passage le plus direct possible. A la sortie du talweg, le chemin est évident jusqu’au Col de Pié Gros.

Du Col de Pié Gros au début des Vires Sauvages.

Au Col de Pié Gros, dans une épingle à gauche, nous avons construit un petit cairn. Il indique le sentier à prendre pour remonter vers la grotte de Baume Rousse. Ce sentier nous l’avions découvert dans une reco précédente. Nous y étions montés hors sentier. C’est en redescendant de la grotte que nous trouverons un vieux sentier. Il était en partie encombré par la végétation. Maintenant, le sentier élagué et balisé, est simple à suivre. En arrivant sous la grotte, la végétation y est dense. Nous choisirons d’y monter en suivant le pied de la falaise de gauche. C’est certainement par là qu’y montaient les anciens. Après un arrêt, nous commencerons la traversé des vires sauvages.

 De la Grotte de Baume Rousse à l’ancienne charbonnière

Nous commencerons cette traversé des vires en cherchant des passages possibles. Dans une végétation composée de Fragon (Petit Houx Sauvage). De Salsepareille (liane vivace à la tige épineuse). La seule solution sera de sortir le sécateur. Nous descendrons un moment pour contourner un massif rocheux. Puis partirons plein Est, en essayant de trouver des passages à la végétation moins fournie. Nous trouverons quand même quelques  traces humaines. D’abord Quelques anciennes coupes sur des branches de chênes. Puis sur des branches de très vieux cades. Elles nous indiquent qu’il y a longtemps des gens sont passés par là. Plus loin l’emplacement d’une vielle charbonnière renforcé par un mur de soutènement nous conforte dans notre idée.

De l’ancienne charbonnière au Belvédère de l’Etrave de la Baraque.

Après être descendus à gauche du mur, notre itinéraire semblera plus évident. Il nous faudra quand même élaguer quelques branches de chêne vert. Progressivement notre sente qui s’était éloigné de la falaise, commencera à s’en rapprocher. Dans notre 1er reco nous avions pensé qu’il fallait descendre. Un pierrier, bien que très pentu semblait être un passage plus facile à franchir. En fait il nous emmènera directement au fond du vallon de l’Arc. A ce moment là, notre GPS trop près des falaises nous donnait des résultats fantaisistes. C’est à la 2eme reco que nous avons trouvé le bon passage. C’était celui qui longeait les falaises pour descendre sur le Belvédère de l’Etrave de la Baraque.

Du Belvédère de l’Etrave de la Baraque aux grottes de Font Scure

Le Belvédère de l’Etrave de la Baraque sera le lieu de notre pose casse croute. En face de nous l’extrémité de l’Etrave de la Baraque se dresse magnifique. A gauche un cirque profond et sombre nous rappelle qu’il y a quelques années nous y avions reconnue la rando (Grottes-tunnels de l’étrave de la Baraque par Portalas). A droite, les hautes falaises percées de grottes brillent au soleil. Contre cette falaise, se trouve la deuxième vire à reconnaître de la journée. De notre Belvédère, elle semble infranchissable. Elle monte fort contre la falaise. La végétation y parait très dense. Quelques ressauts rocheux nous interrogent sur notre capacité à les franchir. Nous continuerons notre périple en montant plein Nord vers le site des Grottes de Font Scure.

Retour par la Vire de l’Etrave de la Baraque

Des Grottes de Font Scure au départ de la Vire de l’Etrave de la Baraque.

Sous les Grottes de Font Scure un sentier balisé bleu part plein Est vers la Forêt des Cèdres. Un autre descend dans le Vallon de l’Arc. C’est celui que nous devrons emprunter pour rallier la Vire de l’Etrave de la Baraque. Après environ 150 m, il faut passer un mur rocheux descendant de 5 à 6 m. Il est équipé depuis peu d’une corde. Au pied du mur un petit pierrier descend fort. A gauche le Cirque de la Baraque. Nous continuerons tout droit une centaine de mètres dans le Vallon de l’Arc. Puis nous trouverons un petit sentier à gauche. Ce sentier discret se situ juste au dessous de l’extrémité de l’Etrave. C’est celui que nous cherchions. Nous devinons les falaises ocres de l’Etrave au travers du feuillage des arbres. Après une cinquantaine de mètres nous arriverons au pied de la falaise.

Du bas de la Vire à la sortie sur la Crête de la Baraque.

L’arrivée au pied de la falaise, nous offre un spectacle magnifique. Juste au dessus une (Baume Grotte) semble offrir un abri aux rares randonneurs ou varappeurs de passage. Plus loin la falaise striée d’ocre de gris et de noir nous fait oublier un moment que nous devons continuer notre reco sur la Vire. Le départ sur la Vire est incertain. Il nous faut trouver le bon passage. Nous nous engagerons puis rencontrerons une barre rocheuse.  Elle nous fera douter un moment sur la conclusion de notre projet sur les Vires. Après cette barre la vire monte fort. Les passages les plus probables ressemblent à ceux rencontrés sur la vire précédente. Il nous faudra jouer du sécateur et garder le plus souvent la proximité de la falaise. Enfin la falaise semble diminuer de hauteur. Il nous reste un dernier pierrier et un passage en rocher qui débouche sur la crête.

De la sortie sur la Crête de la Baraque au parking de départ

Cette sortie sur la crête ne nous est pas inconnue. Nous l’avions reconnue il y a quelques années pour une autre rando. Nous l’avions franchie dans l’autre sens et pour une autre direction. Le travail d’élagage que nous avions fait alors, nous aura encore été bien utile cette fois. La suite de l’itinéraire sur la crête plein Est commence à nous être familière. Nous l’emprunterons sur 500 m avant d’apercevoir côté Sud l’Arche de Portalas au Soleil Couchant. Puis passerons côté Nord au dessus de l’Arche. Nous avions projeté au départ de rentrer par le sentier de découverte. En fait nous avons emprunté le premier sentier qui relie la Crête de la Baraque à la Forêt des Cèdres. Il nous est apparu beaucoup plus confortable pour terminer cette reco sur les Vires, vraiment pas facile.

Cliquez ici pour voir la totalité des photos en grand format  

Voir aussi dans le coin

GROTTES-TUNNELS DE L’ÉTRAVE DE LA BARAQUE PAR PORTALAS.LA GROTTE DE BAUME ROUSSE PAR PIÉ GROS ET GUINCHON PIÉ GROS PAR GUINCHON, BAUME ROUSSE ET FONT SCURE GROTTES FONT SCURE CRÊTE BARAQUE ROQUE DES BANCS FONT SCURE ROCHERS DE GUINCHON

Galerie Photo 

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Catégories