Montagne Durbonas en Boucle depuis Baumugne

Montagne Durbonas
Montagne Durbonas

Liste   

Information
Cliquez sur le bouton suivant ou l′élément sur la carte pour voir ses informations
Lf Hiker | E.Pointal contributor

Montagne Durbonas   

Profile

50 100 150 200 5 10 15 Distance (km) Altitude (m)
Aucune donnée de dénivelé
Nom: Aucune donnée
Distance: Aucune donnée
Altitude minimum: Aucune donnée
Altitude maximum: Aucune donnée
Montée cumulée: Aucune donnée
Descente cumulée : Aucune donnée
Durée: Aucune donnée

Description

Insérez votre description formatée ici

  Itinéraire

Montagne Durbonas en Boucle depuis Baumugne, est une randonnée sens horaire de 9.8 km et 1060 m de dénivelé qui culmine à 2086 m. Elle commence dans le petit hameau de Baumugne situé à 3 km au SE de Saint Julien-en-Beauchêne. Ce circuit très peu emprunté, sauvage et sportif n’est praticable que par des itinéraires souvent hors sentier. Cette pittoresque cime entièrement vouée à la solitude n’en reste pas moins un lieu magnifique, belvédère sur quelques beaux sommets du Dévoluy tout proche.

Itinéraire routier

D’Aix-en-Provence prendre l’A 51 jusqu’à la sortie 23. Sortir et rejoindre 4085, direction Laragne-Montéglin, Serres, Saint-Julien-en-Beauchêne. 2 km avant d’arriver à Saint-Julien-en-Beauchêne, prendre à droite sur un pont métallique qui traverse le lit du Grand Buëch. Rouler 1.5 km jusqu’au petit hameau de Baumugne. Traverser le hameau pour aller se garer sur un espace parking situé à la sortie.

Départ vers la Montagne Durbonas

Du point de départ au sentier forestier des Escaliers

Remonter NE une large piste caillouteuse qui longe la rive droite du Rif de Baumugne. Vous êtes sur le GRP autour du Grand Buëch. Après 330 m, dans la fourche continuer à gauche sur le GRP, la piste de droite sera votre chemin de retour. Puis après 350 m, vous pourrez soit continuer sur le GR ou prendre à gauche un sentier qui le rejoindra plus haut. Continuer 350 m jusqu’au col de la Bécha (panneau 1219m). Après 50 m sur le GR, le quitter à droite au niveau d’un premier cairn. L’itinéraire en montée NE dans la forêt va être balisé sur 500 m par une succession de cairns plus ou moins hauts, jusqu’au col de Lazéra. Là, démarre le vieux sentier forestier des Escaliers.

Du sentier forestier des Escaliers au plateau sommital.

Le vieux sentier des Escaliers parcourt quelques lacets, puis au pied d’une falaise part à droite SE. Il traverse une forêt encombrée par de nombreux cailloux et troncs couchés qu’il faut enjamber pour continuer la progression. Dans une boucle à gauche il remonte NO puis NE. Là les courbes de niveau s’écartent et le sentier monte en lacets jusqu’à sortir de la forêt sur une croupe herbeuse. Un peu plus haut, un espace belvédère offre enfin une vue sur les proches sommets du Dévoluy. La rude montée (800 m de dénivelé) sur 3.3 km se termine pour commencer les 2 km de traversé sur le plateau sommital.

Traversée du plateau sommital

L’itinéraire qui part plein Est, alterne des passages en clairière et des zones où les pins à crochets dominent. Par la suite, deux itinéraires sont possibles. Celui qui consiste à rester au plus près des falaises Sud, du Ranc Lafaille ou celui qui traverse les alpages Nord, du Grand Clot. Celui du Grand Clot est plus humide, plus vert et plus fleuri en ce mois de Juillet. Celui des falaises du Rank Lafaille plus sauvage et plus spectaculaire. De nombreuses traces vertes sont visibles sur les rochers qui bordent la crête. Alors que les traces jaunes sont présentes du côté Grand Clot. Les deux finissent par se rejoindre et c’est le jaune qui continue seul. Il traverse quelques belles prairies jusqu’à arriver sur le sommet arrondi de la Montagne Durbonas. Il offre des vues magnifiques sur les sommets des Préalpes du Sud, du Dévoluy et du Diois.

Retour

Du sommet de la Montagne Durbonas à la Crête du Champ du Tun

Du sommet l’itinéraire descend doucement SO jusqu’à rencontrer des dalles rocheuses. Il faut les franchir dans une anfractuosité sans grande difficulté. Mais là commence la partie la plus complexe en terme d’orientation. Les 1000 m de dénivelé négatifs sont dévalés presque sans repère. Il faut essayer de rester sur la croupe, et naviguer à vue en choisissant les passages les plus opportuns. Par moment il faut tirer à droite et descendre dans la forêt puis ressortir à gauche sur des pentes d’herbe et de caillasse. Au point N44° 36′ 13.4″ E5° 44′ 28.9″, un gros bloc rocheux sépare deux sentiers. Il faut le contourner à gauche pour pouvoir atteindre la Crête du Champ de Tun mieux marquée.

 De la Crête du Champ du Tun au point de départ

Après avoir contourné le bloc rocheux par la gauche, l’itinéraire est plus évident. Il descend sur la Crête du Champ du Tun, et bien qu’étroite et rocheuse, elle est facile à suivre. Elle permet de belles vues sur les falaises de Ranc Lafaille. Cette crête très peu empruntée est souvent encombrée par la végétation et le reste presque jusqu’à la fin. A l’approche du Rif de Baumugne, on retrouve un vieux chemin plus large. Après une première boucle à droite puis une deuxième à gauche, il se termine en rive gauche du torrent. Le traverser pour retrouver le GR emprunté au départ.

Gallerie

Voir aussi dans le coin

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Catégories