Crête des Grands Calans et Caisses de Jean-Jean en boucle

Crête des Grands Calans
Crête des Grands Calans

Localisation de la rando sur Google Earth

Descriptif de la Randonnée

  Itinéraire

Crête des Grands Calans et Caisses de Jean-Jean en boucle, est une randonnée sens horaire de 19 km et 675 m de dénivelé au départ de Mouriès. Le départ se fait sur un espace parking situé 2 km au Nord du village, Route de Servanes. Cet itinéraire commence par traverser de belles et grandes oliveraies. Puis suit plein Ouest et sur 1.5 km le canal de la vallée des Baux au pied du massif. Il fait une boucle par le charmant petit hameau les Calans avant de se diriger plein Nord jusqu’à l’ancienne carrière du Mas Rouge. S’en suit une boucle sur la sauvage Crête des Grands Calans. Le retour se fait plein Sud via les massifs des Trincades et des Gypières jusqu’à la D78 route de Mouriès. Puis plein Est pour tourner autour des Caisses de Jean Jean et revenir vers le parking de départ.

Descriptif du lieu : Crête des Grands Calans et Caisses de Jean-Jean

Cette boucle centrée entre Mouriès au Sud, Saint Rémy au nord, Les Baux à l’Ouest et Aureille à l’Est, parcourt le cœur du massif des Alpilles. C’est une magnifique randonnée aux senteurs de thym et de romarin. Elle traverse des paysages de garrigues, de pins, d’oliviers, puis l’intégralité de la Crête des Grands Calans. Enfin elle se termine en suivant les surprenantes falaises des Caisses de Jean Jean.

Itinéraire routier vers le départ de la randonnée Crête des Grands Calans et Caisses de Jean-Jean

D’Aix-en-Provence prendre A8 jusqu’au péage de lançon puis prendre à droite et rejoindre A54. Sortir Salon Ouest, au rond-point prendre 1ere sortie sur D569. Au rond-point, prendre la 3ème sortie sur D113 et continuer sur 8,8 kilomètres. Au rond-point, prendre la 2ème sortie sur D5 et continuer sur 5,1 kilomètres. Continuer D17 sur 600 mètres. Traverser Mouriès sur D24 jusqu’à rencontrer à gauche la route de Servanes. Roule 2.5 km jusqu’à l’espace parking devant l’oliveraie.

Départ pour Crête des Grands Calans et Caisses de Jean-Jean

Du parking au hameau Les Calans

Du parking, prendre en face la piste goudronnée qui traverse l’oliveraie, (tracé jaune et GR 69). Après 500 m, monter à gauche sur la bute qui suit le canal de la vallée des Baux. Ce canal qui fut crée au début du 20e siècle, prend sa source à Eyguières, via le canal (boisgelin Craponne) alimenté lui-même par les eaux de la Durance et la transporte jusqu’à Fontvieille. Son parcourt d’une longueur de 53 kms, suit les massifs ou les traverse à plusieurs reprises. Après 1.5 km plein Ouest au pied du massif, le canal commence une traversée qu’il va achever sur le petit aqueduc du hameau Les Calans. Là descendre à gauche et marcher 500 m jusqu’à la route goudronnée. Après 800 m quitter la route à droite pour le hameau Les Calans.

Entre le hameau Les Calans et la Carrière du Mas Rouge

Le petit hameau Les Calans semble hors du temps, les quelques maisons qui l’occupent sont d’anciennes bâtisses Provençales restaurées. Le petit aqueduc qui le traverse, supporte le canal de la vallée des Baux. C’est là qu’il sort du massif pour se retrouver à nouveau à l’air libre. Au niveau de l’aqueduc, revenir en arrière et dans le village, prendre à droite la D78. Après 400 m la quitter à droite. Là l’itinéraire continue encore un moment sur une petite route goudronnée qui passe au pied de vieux murs de propriété. Progressivement il s’oriente plein Nord sur une piste de terre et commence son ascension dans la Combe du Noyer. Après 1 km il retrouve à nouveau l’asphalte au niveau d’une barrière forestière. Prendre à droite et marcher jusqu’au panneau : Carrière du Mas Rouge

De la Carrière au pied de la Crête des Grands Calans

Derrière le panneau, de gros blocs de roche ont été déposés pour éviter le franchissement vers l’ancienne carrière. Mais les piétons peuvent aller profiter de ce point de vue magnifique. C’est ici que l’on découvrit en 1821, « la terre d’alumine des Baux » cette roche rouge à l’origine de l’aluminium. L’histoire de la bauxite dans les Alpilles nous rappelle une exploitation importante liée à l’essor industriel du 20e siècle. Aujourd’hui, l’ancienne carrière devenue lac par la remontée des eaux, offre un paysage magnifique et un point d’eau précieux. A la sortie du site de l’ancienne carrière, prendre à droite sur l’asphalte. Après 200 m laisser la route qui part à gauche pour continuer tout droit sur une piste de terre. Marcher 600 m, puis dans une fourche prendre à gauche. Après à nouveau 600 m, vous êtes au pied de la Crête des Grands Calans.

Du bas de la Crête des Grands Calans au bord des falaises

Un peu avant une boucle à gauche, trouver dans la garrigue, une sente qui part à droite. Elle est bien visible mais un peu encombrée par la végétation. Elle se dirige vers une dépression en forme de cirque qui n’est accessible que par un passage entre deux hauts rochers. En fait, elle mérite d’être visitée mais ne donne pas accès à la suite de l’itinéraire. A la sortie prendre à droite et monter dans un pierrier. Après une vingtaine de mètres franchir à droite un passage rocheux. Il monte à nouveau sur une vingtaine de mètre et sur une roche granuleuse permettant de ne pas glisser. Puis continuer sur un sol pierreux qui ne permet pas aux randonneurs de laisser leurs traces au sol. Mais le passage semble évident en partant plein Nord vers la crête. Quelques vieux petits cairns vous y guiderons sur une centaine de mètres.

De l’arrivée sur la Crête des Grands Calans au sommet

L’arrivée sur la crête offre des vues magnifiques sur une grande partie du massif des Alpilles. A l’ouest, la haute barre de rochers gris qui supportent le village des Baux s’étirent au-dessus de grandes oliveraies. Au Nord le plateau de Caume sur lequel émerge la haute antenne de télécommunications, semble tout près. De là commencer le cheminement plein Est sur la Crête des Grands Calans. Bien que visiblement très peu empruntée, de vielles sentes et quelques cairns existent encore. A mi-chemin un passage en rocher ne permettant pas de le franchir sans danger, nous obligera à le contourner par la droite. Sous la crête une sente existe, elle traverse une végétation en éveil en ce début de printemps. Les romarins et les globulaires en pleine floraison en couvrent le versant Sud d’une couleur bleue dense jusqu’au sommet.  

Retour

Du sommet de la Crête des Grands Calans à l’arrivée sur la piste

Nous avons fait notre pause casse-croûte sous le sommet et sur le versant Est. De là descendre sur ce versant, parmi les buis, les romarins et les globulaires. Ils ne laissent plus beaucoup de place au minéral. Après moins de 100 m, un jolie sentier orienté NS coupe en balcon le versant et la végétation d’une manière très nette. Prendre à droite et marcher 500 m jusqu’à une patte d’oie. Le sentier qui part à gauche est le vôtre. Il monte un moment plein Sud avant de s’orienter SE. Puis descend avec une forte inclinaison, sur un sentier étroit. Là les nombreux petits cailloux demandent une grande attention pour éviter la chute. Au bas du sentier, remonter en face jusqu’à un petit col cairné. Puis descendre à nouveau jusqu’à une piste.

De la piste au massif des Trincades

Suivre la piste jusqu’à rencontrer à droite un espace cultivé (par les chasseurs pour les animaux !). Le traverser pour en sortir à gauche sur un petit sentier. Il descend dans un ravin serré à la végétation haute mais toujours franchissable. Enfin, la végétation s’éclaircie et le sentier arrive à nouveau sur un  espace cultivé. Le suivre à droite jusqu’à la piste qui arrive à droite et de la Carrière du Mas Rouge. Vous êtes dans le massif des Trincades.

Du massif des Trincades au Canal de la Vallée des Baux

Sortir à gauche sur la piste. Elle descend 500 m plein sud puis s’oriente plein Est et après 500 m arrive sur un large carrefour. Prendre la deuxième piste à droite qui descend plein Sud. Après 600 m vous arrivez sur la D78. Tourner à gauche et marcher sur la route pendant 60 m. Emprunter un sentier à droite, il remonte progressivement SE. Puis atteint des crêtes qui précèdent le Pas du Loup. Ces crêtes sont magnifiques, ciselées et de formes variées, comme des Dentelles de Montmirail en miniature. En arrivant au niveau d’un grand cairn, un sentier à droite se dirige vers la Pas du Loup. Le votre est celui de gauche. Après 500 m il atteint le Canal de la Vallée des Baux, le suit sur 200 m et le traverse sur un petit pont.

Entre le Canal de la vallée des Baux et le point de départ

Suivre plein Est la piste qui passe à droite d’une oliveraie. Elle va garder une orientation SE au pied du versant Nord du massif des Caisses de Jean Jean. Après 2 km elle rencontre le GR 653a. l’emprunte sur 330 m et le quitte à droite pour un sentier qui monte sur le versant Sud des caisses de Jean Jean. Le sentier qui arrive sur le massif, suit presque aussitôt la longue barre rocheuse sur son versant Nord. Il passe au niveau d’un lieu nommé Oppidum des Caisses de Jean Jean. C’est un site archéologique qui remonte à l’époque protohistorique. Des fortifications y ont été identifiées, attestant du peuplement de cet Oppidum du vie au i er siècle av. J.-C. De là, l’itinéraire suit la piste plein Ouest puis la quitte à gauche pour un petit sentier. Avant de la retrouver à l’approche du parking de départ.

Gallerie

Voir aussi dans le coin

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

Catégories